Réunion maraichage


04.02.2013

Réunissant environ une quinzaine de personnes, cette réunion avait pour but d’informer le public et de mettre en place un projet d’installation de maraicher en traction animale.

 

En introduction Guy Fourmont a rappelé les objectifs des deux axes de travail (utilitaire et loisir) évoqués lors de la réunion du 15 décembre dernier. Valoriser, qualifier, utiliser les chevaux par domaine d’utilisation et augmenter le nombre et la compétence des utilisateurs par domaine d’utilisation.

Parti du constat que la Région Centre, 3ème Région productrice de légumes frais, comptait une forte majorité de maraîchers de plus de 55 ans, il s’est demandé s'il n'y avait pas, avec le maraîchage, la possibilité d'un travail en commun.

C’est ainsi que Jacques Léger, maraîcher Bio et formateur en traction animale à Millançay en région Centre, accompagné de Lorette et Thomas, nous ont fait partager leur expérience et nous ont présenté la traction animale en maraîchage selon 4 grands thèmes :

1 - Intérêt du maraîchage bio mené en traction animale sur des structures locales à taille humaine
2 - Avantages liés à l'utilisation du cheval en maraîchage
3 - Critères de sélection du cheval percheron pour son utilisation en maraîchage
4 - Cohérence et la rentabilité pour un jeune de s'installer en maraîchage en traction animale.

 

 

En seconde partie de réunion, le débat s’est organisé autour de plusieurs questions concernant le cheval, le maraîchage et l’outillage.


Sur le thème du cheval
- Des chevaux percherons correspondant au standard « maraicher » sont-ils disponibles ?
- Combien faut-il de temps pour préparer un cheval au maraîchage ?
- Sait-on préparer un cheval au maraîchage, y a t-il des personnes prêtes à le faire ?
- Quel est le coût d’un cheval préparé ?

Sur le thème du maraîchage
- L’activité de maraîchage rencontre-t-elle des repreneurs potentiels ?
- Quel diplôme pour un maraîcher bio en traction animale ?

Sur le thème de l’outillage
- Quels sont les outils utilisés ?

A partir de cette analyse réalisée avec l’ensemble des participants, Guy Fourmont a présenté l’embryon d’un projet sur cinq ans :

Préparer 10 chevaux percherons maraîchers et accompagner l’installation de 10 maraîchers bio en traction animale.

Si vous souhaitez en savoir plus grâce à un compte rendu plus détaillé, merci de contacter la SHP.