Visites d'élevages dans l'Ontario, Canada


31.10.2012

 

Suite à la présence de Robert et Jennifer Back de Ryanday Farm et de John et Margaret Northcote de True North Percherons au Mondial Percheron en France en 2011, Virginia Kouyoumdjian leur a rendu la politesse en visitant leurs élevages lors de son séjour au Canada cet été.

C’est John et Margaret Northcote de True North Percherons qui ont organisé une journée entière (8h-22h !) de visites.

 
Les Northcote ne sont pas dans l’élevage de percherons depuis longtemps, ceci étant pour eux plus un « hobby » pour leur retraite qu’un gagne-pain. Ceci étant, ils se sont offerts l’année dernière Yoder Farm’s DUKE, un des étalons les plus réputés de l’Amérique du Nord. Cet étalon fait maintenant la monte en partie aux Etats-Unis, dans l’Ohio, et le reste du temps chez les Ebersols, à First Start Acre Farms dans l’Ontario. Pour le reste, ils ont deux juments, First Start Acres RODA et KPF LINDA, qui sont toutes les deux attelées, et viennent d’acheter un poulain mâle dont ils voudraient faire un étalon.




KPF Linda (appartenant à John Northcote) et sa pouliche, True North Sally



Les Blacks sont parmi les « aristocrates » de l’élevage de percherons au Canada. C’est Reg Black, le père de Robert qui s’est lancé dans l’élevage il y a plus de 40 ans. Il a maintenant plus de 90 ans et reste actif dans l’élevage familial. La famille Black a deux affixes qui sont bien connus, « Blackhome » et « Ryanday ». L’une de leur plus grande réussite fut l’étalon Blackhome Grandeur Lyn, né en 1982, un des étalons marqueurs de la race au Canada et aux Etats-Unis, et père de Hannah Hill Kemo Sabe, dernier étalon américain importé en France par la SHPF.




Paddocks


L’affixe Blackhome est passé de Reg Black à son petit-fils, Ryan. Le fils, Robert a l’affixe Ryanday. Les chevaux de ces deux élevages sont considérés comme parmi les meilleurs de l’Ontario, et du Canada. Le petit-fils ainé, Jacob assure la succession et pour l’instant mène déjà l’attelage en simple familial à l’âge de 12 ans.




Blackhome Eva (jument d'attelage) avec Bob Black

Les pâturages des Black sont magnifiques, avec des paddocks à perte de vue, ainsi que des écuries pour rentrer les chevaux quand il fait trop froid l’hiver.

Comme beaucoup de grands éleveurs en Amérique du Nord, les Blacks participent régulièrement aux nombreux concours d’attelages de « show » au Canada. Ils ont un camion capable de transporter 8 chevaux et le grand wagon.

 



Le hongre Blackhome Man In The Mirror qui est utilisé dans l'attelage Ryanday. Avant d'être castré, il a été étalon grand champion à l'expo CNE à Toronto en été 2011 et aussi au Royal Agricultural Winter Fair 2011.


A part l’élevage de chevaux percherons, Robert Black produit aussi des suppléments pour chevaux.

Toute l’après-midi fut passée dans l’élevage Amish de Eli Ebersol, à First Start Acres Farm. Cet élevage est l’un des plus grands au Canada et reconnu pour une qualité hors-pair. En Juin 2011, ils ont organisé pour la première fois une vente aux enchères de leur propre production et achats. Pus de 60 chevaux étaient en vente y compris poulinières, poulains, hongres et étalons. Les revenus totaux de la vente furent de C$ 269.200 (207.000€). Parmi les prix de vente les plus élevés : l’étalon DUKE (C$20.000/15.400€), CHAISE BETTY, une jument née dans l’élevage BL Hanson’s (en fait, une petite fille du père de notre Charlie, MG’s B lack Diamond)(C$18.500/14.200€), FAITH, une jument de l’élevage First Start Acres (C$17.500/13.500€), GENIE, une jument du même élevage (C$15.500/12.000€) et HUMMER, un entier de 2 ans du même élevage (C$12.500/9.600€). Le prix le plus élevé pour un hongre était de C$10.000/7.700€).




LD's Prince Genie & foal et on poulain

          Spring Mount's Jazzimine


Eli Ebersol travaille étroitement avec plusieurs non-Amish, ce qui lui permet de sortir sa production en show. Sa succession est assurée avec quatre fils adolescents qui forment une véritable équipe de choc pour soigner les chevaux et s’occuper des harnais.




Trois des fils de Eli Ebersol, s'assurant que le harnais de Duke est bien mis


En tant que véritable agriculteur Amish, Eli Ebersol se sert de ses chevaux pour les travaux agricoles, et tous ses chevaux de plus de 3 ans sont débourrés au travail de la ferme ainsi que l’attelage. Les jeunes chevaux sont tous manipulés. Vu la qualité des soins, First Start Acres Farm accueille beaucoup de chevaux appartenant à d’autres propriétaires. C’est donc là où se trouve Yoder Farm’s Duke, appartenant à John et Margaret Northcote, et considéré comme un des meilleurs étalons en Amérique en ce moment.




Duke et Eli Ebersol (photo prise par John Northcote)


Et pour la pette histoire, Virginia a même eu le droit d’essayer Duke, à cru bien sûr!


En plus des visites d’élevages, eu lieu aussi un peu de shopping dans le magasin quasi-légendaire de harnais Aaron Martin, tenu par des Amish. Imaginez un hypermarché du cheval de travail et de loisir. Des quantités de colliers, palonniers, harnais d’attelage, du matériel de ferme et de débardage, couvertures, produits de soins, avec en plus un atelier ou tout peut être fait sur mesure, et une partie de matériel usagé à revendre. Un véritable rêve. Le catalogue en ligne se trouve ici : http://www.aaronmartin.com/product.php
Les prix sont très intéressants même si on compte l’expédition vers la France.