Les gestations gémellaires


31.07.2015

Ce n'est pas la première fois que la SHPF est témoin de ce phénomène rare !

Rappellez-vous, c'était au sommet de l'élevage de Cournon en octobre 2014 : Yves Lugnier, éleveur, utilisateur et valorisateur du cheval percheron dans la loire (42), présentait sa jument ALTESSE DU GRIPPEL avec ses deux jumeaux, nées en avril 2014, EMIR DU GRIPEL (mâle) et ERMINE DU GRIPEL (femelle).

 

 

Pourquoi est-ce si rare que des juments mettent au monde deux poulains en parfaite santé ?

D'après la clinique vétérinaire de l'Aérodrome à Saint Romain de Colbosc en Seine-Maritime (76), dans 70% des cas, la gestation aboutit à la résorption précoce (avant le 16ème jour) de l'un ou des deux embryons, ou à un avortement, généralement entre le 8ème et le 9ème mois de gestation. Dans 30% des cas, la gestation est menées à terme mais la jument met au monde un poulain vivant et un poulain mort (ou momifié) ou encore deux poulains vivants mais fragiles, chétifs et parfois mal formés. Insuffisamment développés et de faible poids, ces poulains meurent fréquemment dans les heures qui suivent leur naissance.

Cet échec des gestations gémellaires s'explique par l'insuffisance des échanges nutritionnels entre la jument et les foetus en raison d'un manque de surface du placenta.

 

Comment savoir si votre jument porte des jumeaux ?

Une échographie par voie transrectacle est une solution très fiable. Elle permet dès 12-14 jours après la saillie de mettre en évidence la présence de deux embryons. En cas de doute (les embryons ayant tendance à se déplacer dans la cavité utérine), l'examen doit être répété au 24ème jour : les embryons sont alors fixés à la paroi utérine et plus facilement quantifiables.

ATTENTION : il est important de détecter le plus précocement possible une gestation gémellaire.

 Si la gestation gémellaire est confirmée, vous pouvez :

- Attendre l'élimination spontanée de l'une des deux vésicules embryonnaires qui se produit dans 65% des cas lors de gestation dans une seule corne de l'utérus (possible jusqu'au 40ème jour). En revanche, si les gestations sont bilatérales (un embryon dans chaque corne), la résorption spontannée ne se produira pas.

- Provoquer un avortement (possible jusqu'au 35ème jour de gestation) par un vétérinaire

- Détruire l'un des embryons in utero par un vétérinaire, en esperant favoriser ainsi la gestation de l'autre. Attention, plusieurs techniques existent mais peuvent également présenter des risques de contamination bactérienne et/ou de résorption du 2ème embryon.

 

Heureusement, toutes les gestations gémellaires ne se terminent pas mal, comme en témoignent ces photos. Dans tous les cas, le plus sage est de faire appel à son vétérinaire pour un meilleur suivi gynécologique (ou pour toute intervention sur la jument et les embryons).

Texte tiré de l'article internet de la clinique vétérinaire de l'Aérodrome à Saint Romain de Colbosc (76) visible en cliquant ici